Oxygène

Installation in-situ éphémère dans la maison Niel de Darwin le 15 octobre 2020.

Le thème de ce projet est motif sur espace. Le motif feuille choisi en rapport avec le lieu a été déployé de manière à changer l’appréhension de ce lieu. L’espace créé par l’Homme est alors envahi par le motif feuille, et donc la nature. Dans cette optique, ce projet questionne le lien entre l’Homme et la nature.

Cet espace de la maison niel est envahi par la nature et encadré par des murs en pierre. Il dégage une certaine sérénité, notamment due au fait que ce soit un lieu avec de la verdure au milieu de la ville, comme une sorte de pause dans cette urbanité. Sur les murs, il y a neuf ouvertures, dont quatre où on a plus de difficultés à passer à cause de la végétation. J’ai décidé de continuer ce travail sur les cinq autres portes restantes et de leur ajouter des rideaux de feuilles.

Cette installation montre un envahissement de la nature dans cet espace, envahissement déjà présent mais accéléré. En effet, nous pouvons penser que dans quelques années les portes seront recouvertes naturellement par la végétation, et je ne fais qu’accélérer ce processus momentanément.

Ce projet est éphémère : très rapidement les feuilles vont tomber et faner. Ce caractère éphémère peut avoir plusieurs sens. Cela montre que l’Homme ne pourra jamais imiter parfaitement la nature. On peut aussi y voir un éternel renouveau : si je refais mon installation, elle ne sera jamais exactement pareil que la précédente. Comme la nature qui, à chaque printemps, renaît de façon unique.

« La nature n’est pas enfermement, elle n’est qu’ouverture de l’âme. »